#GP2 : Caterham s'en va bonjour Status !

 -  19 Octobre 2014, 05:17  -  #GP2-GP3

L'année prochaine, il ne faudra plus dire Caterham mais Status GP. Déjà présent en GP3 depuis la création de la série « junior » du GP2, Status reprend les monoplaces de l'équipe Caterham. Les suiveurs pourront se réjouir de voir une formation issue du GP3 monté en GP2... Sur les cendres d'une autre écurie qui disparaît. La recette a fait ses preuves par le passé et depuis quelques saisons en GP2 et GP3.

Précisions que Le nom ne changera pas pour la dernière manche, à Abu Dhabi, ni les pilotes (Rio Haryanto et Pierre Gasly), mais dès 2015 il n’y aura plus de Caterham Racing.

 

Alexander Rossi / Caterham Racing - Barcelona 2012

 

Le directeur de Status GP, Teddy Yip, affirme que cela faisait quelque temps déjà que l’équipe réfléchissait à s’impliquer en GP2 également. « Status Grand Prix fait partie de la famille depuis 5 ans et comme on a eu plusieurs vainqueurs de course en GP3, on a toujours eu l’ambition de grimper les échelons pour courir dans des catégories supérieures, une fois le moment venu. « Et plutôt que de partir de zéro, l’équipe a préféré s’appuyer sur des bases solides : "L’opportunité de reprendre une équipe établie et respectée comme Caterham s’est présentée. Je voudrais remercier Tony Fernandes et Mia Sharizman de Caterham pour leur approche constructive de cet accord, ainsi que Bruno Michel pour son apport important lors des négociations. »

Le propriétaire de Caterham, Tony Fernandes sait qu’il laisse une équipe solide et bien construite : « Je voudrais dire que cette annonce est très positive pour nous et Status Grand Prix. Nous avons construit une forte équipe de GP2 avec d’excellentes personnes sur les quatre dernières années, et nous pouvons être fiers de nos multiples victoires et podiums dans la série." La reprise de Caterham a pour objet de renforcer entre l’équipe, et surtout d’assurer son avenir dans la discipline : "Après d’intenses discussions avec Status Grand Prix, nous sommes parvenus à un accord qui renforcera et sécurisera le futur de l’équipe GP2. Je voudrais remercier Bruno Michel pour quatre années réussies, et je souhaite le meilleur à Status Grand Prix pour le futur. »

 

  Tweet print  Print Page