UCI : Clasica Ciclista San Sebastian- Adam Yates ne l'a pas volée !

 -  1 Août 2015, 19:53  -  #Cyclisme

Adam Yates (Orica-GreenEDGE) a remporté dans la confusion la 35e édition de l'épreuve de San Sebastian épreuve comptant pour le classement de Union clycliste international World Tour. Parti à la poursuite Greg VAN AVERMAET (BMC) le jeune Britannique est venu a bout des 219 kilomètres de la course devant Philippe Gilbert (BMC) et Alejandro VALVERDE (Movistar). Double vainqueur de la course en 2008 et 2014, l'espagnol 3e du Tour était fiévreux et sous anti-biotiques. Avec moins de 50 jours en tant que professionnel au compteur, Adam Yates étoffe déjà son palmarès.

Professionnel depuis 2014, cinquantième du dernier Tour de France et septième meilleur jeune, Adam Yates a donc signé la quatrième victoire de sa carrière professionnelle, marquée également par une 6e place l’an passé au classement général du Critérium du Dauphiné et une 9e à Tirreno-Adriatico cette saison. 

« Je ne savais pas que j’avais gagné » - reconnut-il plus tard sur le site officiel de l'UCI. « J’ai parlé avec mon directeur sportif mais la radio était trop faible pour que je l’entende. J’ignorais ce qu’il se passait exactement en tête de la course dans le final. J’ai juste mis les gaz à fond et ainsi j’ai gagné mais sur le moment, je n’en avais aucune idée. »

Selon le Journal Vasque "Diario Vasco" qui relate de l'épreuve de San Sebastian: L'étonnement de Adam Yates a une explication sur la ligne d'arrivée. Le fait est que Greg Van Avermaet (BMC) était devant lui, mais une moto la fait tombé. Le Britannique se s'est pas rendu compte de ce qui c'était passé et a coupé la ligne pensant qu'il était... Second !

Ayant suivi la retransmission on se demande ce qui a bien pu se passer aujourd'hui à San Sebastian ? Même le live texte du site officiel s'est arrêté à un moment de la course. Eurosport a perdu les images pour les retrouver à 7 kilomètre de l'arrivée. Une épreuve au calendrier UCI World Tour juste après le Tour de France ? Là franchement peut-être trop habitué à France Télévision c'est un "choc" visuel et d'organisation. Des "Pro" Valverde au sein des motards ? Un accident similaire est arrivé à Jakob FUGLSANG (Astana) sur une étape du Tour.

La course qui ne restera pas dans les anales de la télévision, s'est animée dès le 10e kilomètre avec un groupe d'échappé composé de : Boaro, Agnoli, Dennis Vannendert, Haas, Wynants, Degand, Mas, Hardy qui comptera plus de 3 minutes d'avance avant que les Movistar et Tinkoff prennent les choses en main. À 55 kilomètres de l'arrivée Manuele Boaro (Tinkoff – Saxo) s'en va et fausse compagnie aux échappés. À 24 kilomètres du but, la formation Katusha mène le peloton pour Joaquim Rodriguez ?

C'est à moins de 7 kilomètres de la ligne d'arrivée que Greg Van Avermaet (BMC) passe à l'attaque. Le Belge est stoppé dans son élan par une moto ! Furieux Greg a exprimé son mécontentement sur Twitter : « J'étais en route pour remporter cette classique mais une moto m'a heurté et m'a fait tombé au sol. C'était fini. Bravo la moto et l'organisation ».

Parmi les français, signalons la 8e place de Julian ALAPHILIPPE (Etixx - Quick Step ) et la 9e de Warren BARGUIL (Team Giant - Alpecin ) - Julian s'est d'ailleurs excusé sur Twitter envers Julien Simon (Cofidis). « Retour aux courses a San Sebastian. 8e mais sincèrement désolé pour Julien privé d'une belle place à cause de moi sur chute ». Julien Simon a alors répondu : « j'ai pas revu le final.. sur le coup j'étais déçu mais je ne t'en veux pas mec t'inquiète c'est la course. »

Vainqueur au mur de Bretagne et auteur de la première victoire tricolore sur le Tour, Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale) est 17e, Thibaut Pinot (FDJ) 20e.

L’UCI WorldTour continu dès la semaine prochaine avec le Tour de Pologne, à partir de demain et jusqu’au 8 août.
 

Par : Nicolas DURA

  Tweet print  Print Page